Comment en finir avec les mauvais éducateurs canins ?

Comment en finir avec les mauvais éducateurs canins ?

De nombreux propriétaires de chien ont été victimes de mauvais éducateurs canins. Certains chiens en sont ressortis avec des problèmes. Tony éducateur et comportementaliste canin d’Esprit Dog, en a marre de cette situation. Il faut agir et il nous explique comment ! Il en appel au monde du chien.

Pour envisager une meilleure vie pour les chiens, il faut lutter contre les mauvais éducateurs canins en faisant appel à la responsabilité de chacun : des propriétaires mais aussi des bons éducateurs et clubs.

Et cela passe par la libération de la parole. « On a tous une vraie responsabilité, tous ceux qui aiment le chien. Pro ou pas pro », précise Tony.

Les mauvais éducateurs canins

Lors des formations pro Esprit Dog, c’est courant d’être face à des chiens et leur maître qui ont vu des dizaines de mauvais éducateurs.

Des éducateurs qui donnaient de mauvais conseils à des personnes qui demandaient de l’aide pour régler un problème. Pire, il existe même des maîtres qui se tournent vers un éducateur pour ne jamais avoir de problème avec leur chien, mais c’est l’éducateur qui en créé !

« Un claquement pas ici, un claquement pas là, c’est réglé, j’ai créé des problèmes au chien. » explique Tony.

Ces éducateurs fuient souvent leur responsabilité car une fois le problème crée, l’éducateur en question n’arrive souvent pas à le régler ou ne sait pas faire. Pour Tony, la solution pourrait venir des professionnels en travaillant tous ensemble. « Mais j’ai vite compris que le vrai monde du chien, ce n’est pas eux parce qu’avec eux je n’y arriverai pas ». C’est donc plutôt aux maîtres que Tony demande de réagir.

La plupart du temps, les mauvais éducateurs ont de la chance car ils tombent sur des propriétaires de chien vraiment gentils qui ne les dénoncent pas.

La responsabilité des propriétaires de chien

Il faut parler et dire les choses !

Cela marche dans tous les domaines y compris le monde canin. C’est pour cette raison que Tony adresse ce message aux propriétaires de chien : « C’est vous qui avez des chiens et c’est pour ça que je vous le dis tout le temp, il n’y a que vous qui pouvez changer les choses » précise-t-il.

Les avis sur Internet pour lutter contre les mauvais éducateurs canins

Une des solutions pour lutter contre les mauvais éducateurs, c’est de mettre des avis négatifs.

Avec Internet et les réseaux sociaux, il devient de plus en plus facile d’alerter. Il faut que les propriétaires écrivent et détaillent les pratiques des éducateurs qui ne leur ont pas plu.

C’est important pour éviter que d’autres personnes se fassent piéger par la suite.

« Si vous aimez quelqu’un, dites le, et dites le fort. Et quand vous n’aimez pas quelqu’un, dites le. Mettez des avis. C’est la seule solution.

Si vous ne bougez pas, les choses ne bougerons jamais. Des éducateurs canins qui ont foutu en l’air des chiens, y’en a une tonne ! », s’agace Tony éducateur et comportementaliste canin d’Esprit Dog.

Il y a de nombreux propriétaires qui ne mettent pas d’avis négatifs par pure gentillesse, pour ne pas faire de mal. Mais c’est cette attitude sauve les mauvais professionnels.

« On a tous une responsabilité, c’est celle de changer ces choses-là, de dire quand c’est bien, de dire quand on n’est pas content ou qu’on a vécu une mauvaise expérience, pour que d’autres personnes ne se fassent pas piéger juste derrière. Quand tu ne dis rien, tu laisses d’autres personnes aller bousiller leurs chiens. Et ça commence vraiment à faire chier cette histoire. » s’énerve Tony.

Devenir de vrais connaisseurs du chien

Chez Esprit Dog, on fait tout pour que les propriétaires de chien aient un maximum d’information sur leur animal de compagnie, l’éducation et tout ce qui touche au monde canin.

Plus les propriétaires ont des connaissances, plus ils auront la capacité de se rendre compte qu’ils sont face à un mauvais éducateur canin ou un mauvais club.

Quand le propriétaire a un doute sur son éducateur ou son club canin, une des astuces est de demander « Pourquoi ? » et d’obtenir une explication précise sur un exercice, une attitude, etc.

Si l’explication semble cohérente et correcte au propriétaire, il sera rassuré et pourra faire confiance. Au contraire, si l’explication est douteuse, hésitante, il faut fuir.

La responsabilité des bons éducateurs

Bien évidemment, il y a des bons clubs et de bons éducateurs.

Mais ils ont également la responsabilité de parler. Il faut dénoncer et assumer de le faire. En effet, il ne faut pas craindre la pression car le milieu est petit.

La guerre n’est pas contre les clubs ni contre les éducateurs, mais contre toutes les personnes qui font du mal, directement ou indirectement, aux chiens, à leurs maîtres et à leur famille.

« Contre les mauvais éducateurs, la responsabilité est celle de tous, pour changer : dites-le » conclu Tony.