Mauvaise odeur, poils qui tombent, pellicules… Est-ce normal ?

Sommaire

    Mauvaise odeur : mon chien sent mauvais !

    Attention un chien sentira toujours le chien ! C’est vrai que nos compagnons à quatre pattes ont une odeur bien particulière, notamment quand ils sont mouillés. Cela vient de leurs glandes sébacées et des sécrétions de sébum qu’elles produisent.

    Oubliez donc tout de suite l’idée d’avoir un toutou qui sent bon la rose cela n’est pas naturel ! Toutefois, il faut malgré tout faire attention car certaines odeurs pourraient en fait être le signe d’une infection. C’est aussi en vrai en ce qui concerne leur haleine, si elle ne sentira la menthe, il n’est en revanche pas normal qu’elle sente très mauvais !

    Évidemment là, on ne fait pas référence à une roulade dans des excréments ou autre substances, dans ce cas là, un bon shampoing suffira à régler le problème.

    Il ne s’agit pas ici de vous faire une liste exhaustive des problèmes que vous pourriez rencontrer. Toutefois, nous allons déterminer les principales causes.

    chien sent mauvais

    • Le chien sent mauvais s’il souffre d’une séborrhée, d’une allergie ou bien encore d’une infection cutanée. Les abcès et certains parasites externes peuvent aussi être responsables d’une mauvaise odeur généralisée.
    • Si en revanche, votre toutou ne sent pas bon uniquement des oreilles cela peut indiquer une otite, s’il a mauvaise haleine, on parlera d’halitose. Il faudra vérifier que cela ne cache pas une affection bucco-dentaire.
    • Enfin, si l’odeur se situe au niveau de son arrière train il est possible qu’il souffre d’une affection anale.

    Pour toutes ces situations, seul votre vétérinaire sera à même de poser le bon diagnostic avant de prescrire à votre chien le traitement adéquat. Dans tous les cas nous vous déconseillons très fortement de parfumer votre chien. Si vous êtes incommodé par son odeur vous devrez vous y faire, n’oubliez pas que son odorat est bien plus puissant que le nôtre, le parfumer serait donc très gênant et perturbant pour lui. Quant à la douche ou au bain, pensez à toujours utiliser des produits adaptés pour nos compagnons. Enfin, évitez au maximum de le laver plus d’une fois par mois.

    Mon chien a des pellicules

    Parmi les autres problèmes de poils/peau qui peut toucher votre chien il y aussi les pellicules. Outre le côté inesthétique, elles sont souvent révélatrices d’un problème. Pour le bien-être de votre compagnon, Il faut donc agir rapidement. Ici nous allons aborder les différentes causes possibles mais aussi et surtout les solutions pour y remédier.

    Les pellicules dues à la séborrhée

    Intéressons-nous d’abord aux pellicules dues à la séborrhée. Cette production anormale de sébum peut provoquer chez votre chien une desquamation de la peau. Si la séborrhée est grasse vous constaterez que le poil de votre chien est collant et « huileux » avec en prime une mauvaise odeurSi à l’inverse elle est sèche, le poil sera sec, cireux et recouvert d’une couche de pellicules.

    Ce n’est pas la seule cause des pellicules, chez les chiens elles peuvent aussi avoir d’autre origines comme : le stress ou un choc émotionnel, une alimentation déséquilibrée, des produits trop agressifs pour son poil (shampoings) ou bien encore un air ambiant trop chaud.

    Que faire s’il a des pellicules ?

    Si votre chien a des pellicules vous devrez adopter certains réflexes à commencer par un brossage régulier afin d’éliminer les poils morts et donc permettre à sa peau de mieux respirer. Bannissez également tous les produits types shampoings trop agressifs et privilégiez des soins à base de protéine ou de lanoline. Enfin pensez également à le traiter régulièrement contre les parasites (vers, tiques, puces).Mon chien a des pellicules que faire-2

    Dans certains cas, ces gestes simples ne suffiront pas à se débarrasser des pellicules et une consultation chez le vétérinaire sera alors nécessaire.

    Pellicules chez le chien : quand consulter ?

    Si vous remarquez que votre chien développe des rougeurs, des boutons et qu’il se gratte très souvent c’est le signe qu’il y a un problème. De plus s’il ressent une réelle gêne, une consultation chez votre vétérinaire s’imposera. Si son poil est cassant, terne et dégage une mauvaise odeur vous devrez en faire autant. De la même manière si vous remarquez une perte inhabituelle vous devrez être attentif.

    Attention , un chien qui perd ses poils est quelque chose de totalement naturel. En effet, cela permet de renouveler le pelage. En moyenne, suivant le changement de climat, votre chien va muer 2 fois par an, on parle alors de mue saisonnière mais dans certains cas la perte des poils peut aussi être causée par une maladie : la teigne.

    La mue chez le chien : à quelle période ?

    C’est surtout au printemps quand les températures remontent qu’elle est la plus impressionnante. Pour ne pas avoir trop chaud, votre compagnon va en effet perdre son pelage d’hiver au profit d’un poil d’été plus léger. Certaines races comme le husky auront une mue plus importante à cause de leur sous-poil épais.

    Si votre chien vit en extérieur, la mue sera certainement aussi assez conséquente. En revanche si votre compagnon vit en intérieur vous risquez d’être confronté à une perte de poils continue tout au long de l’année. Ici on parle alors de fausses mues, elles sont dues aux fréquents changements de températures (extérieur/intérieur) mais aussi au fait qu’il soit moins exposé à la lumière naturelle.

    Que faire lorsque son chien perd ses poils ?

    Rien. En tout cas, rien pour l’empêcher. C’est un phénomène que vous ne pouvez pas contrôler. La seule chose utile qui pourrait vous permettre de passer un peu moins le balai ou l’aspirateur chez vous c’est de brosser régulièrement votre chien. En période de mue, cela vous permettra de l’aider à éliminer les poils morts et cela favorisera aussi sa circulation sanguine et donc la repousse des nouveaux poils. Attention toutefois, à ne pas irriter la peau de votre chien avec un brossage trop vigoureux ou avec un matériel inadapté. A ce sujet n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

    Peut-on donner de la levure de bière pour limiter la chute ?

    Si vous êtes un adepte de la levure de bière, sachez qu’elle peut aussi faire du bien à votre chien ! Les vétérinaires homéopathes y ont d’ailleurs souvent recours sous forme de compléments alimentaires.

    La levure de bière est un champignon très riche en vitamine B, en acides aminés, en protéines et en sels minéraux. Chez le chien, elle peut avoir de nombreux effets bénéfiques.

    Que ce soit pour traiter une chute de poils anormale, calmer certaines allergies cutanées, renforcer la peau ou encore redonner de l’éclat aux poils, la levure de bière peut être utilisée dans de nombreux cas.

    Attention au dosage toutefois. Si la composition est la même que pour nous les hommes, la posologie est différente. Pour éviter toute erreur et donc tout risque d’effets secondaires (diarrhées et problèmes digestifs) nous vous recommandons d’en parler à votre vétérinaire.

    Nous vous conseillons d’ailleurs aussi d’acheter de préférence une boîte de levure de bière destinée aux chiens et surtout de bien lire la notice en ce qui concerne le nombre de comprimés à administrer.

    Qu’en est-il de la teigne ?

    La teigne du chien est une mycose, elle est provoquée par des champignons. Il s’agit d’une maladie contagieuse, elle peut aussi bien toucher les chiens, les chats que les hommes.

    Les symptômes de la teigne

    Les symptômes de la teigne du chien ne sont pas similaires à ceux de la teigne chez l’homme. Si votre compagnon à quatre pattes a contracté la teigne voici les signes qui pourront vous alerter :

    chien qui perd ses poils

    • Poil terne et fragile,
    • Perte de poils (du centre vers l’extérieur),
    • Pellicules,
    • Croûtes.

    Les zones les plus touchées sont généralement la tête, les pattes et les griffes.

    Diagnostic et traitement de la teigne

    Si vous remarquez un des symptômes que l’on vient d’évoquer vous devez prendre rapidement rendez-vous chez votre vétérinaire. Lui seul pour vous dire s’il s’agit de la teigne ou non.

    Pour poser son diagnostic il fera soit une mise en culture, soit un examen au microscope des poils de votre chien ou il se servira d’une lampe à UV pour détecter les champignons.

    En ce qui concerne le traitement, sachez que la teigne est une maladie qui se soigne bien. En général, votre vétérinaire prescrira à votre chien un antifongique pour tuer les champignons. Il pourra s’agir d’un traitement oral (interne), d’une lotion à appliquer (externe) ou d’un combiné des deux.

    ATTENTION : n’oubliez pas que vous aussi vous pouvez contracter cette maladie, pendant toute la durée du traitement de votre chien (4 à 6 semaines) nous vous conseillons donc d’être prudent (n’hésitez pas par exemple à mettre des gants pour toucher votre chien). Lors de cette période vous devrez également être irréprochable sur l’hygiène au sein de votre foyer. Passez l’aspirateur le plus souvent possible et désinfectez à l’eau de javel les sols et objets qui sont en contact avec votre chien. Le but est simplement de pouvoir venir à bout des poils et croûtes qui pourraient contaminer de nouveau votre chien.

    Mauvaise odeur, poils qui tombent, pellicules… Est-ce normal ?