Muselière : le maire de Nogent durcit la réglementation

Muselière et laisse d’1m50 maximum pour tout le monde ou presque. Voilà la nouvelle réglementation prise par le maire de la ville de Nogent-sur-Marne.

Retour sur l’accident

C’est un incident survenu sur la terrasse d’un café qui a poussé le maire à agir. Les faits se sont déroulés le 11 août dernier à Nogent-sur-Marne. Alors qu’une femme déjeunait tranquillement avec sa famille et son chien (un Bichon), un Staffordshire Terrier a échappé au contrôle de sa maîtresse. Ce dernier est venu attaquer le Bichon. Un vétérinaire présent sur les lieux a pu mettre un terme à l’incident, toutefois, le Bichon a malgré tout été gravement blessé (fracture du museau avec décollement du palais). Le Staffordshire Terrier était promené par sa maîtresse avec une laisse à enrouleur. C’est ainsi qu’il a pu la surprendre et s’en prendre à l’autre chien.

Muselière, une réglementation stricte !

Suite à cette attaque le maire a donc décidé de prendre un nouvel arrêté. Ce dernier a pour but de durcir les règles qui concernent les chiens dans sa ville :

Article 2 : « Les chiens circulant sur le territoire communal doivent être tenus en laisse. La laisse doit être d’une longueur maximale d’1,50 m afin d’éviter tout risque d’accident. Les laisses à enrouleur sont strictement interdites. »

En prenant cet arrêté le maire de la ville espère qu’aucun autre incident de ce type ne se reproduira. Aussi que plus aucun chien ne pourra échapper à la vigilance de ses maîtres. Mais ce n’est pas tout, le maire a décidé d’aller plus loin. Si cette attaque a pu être stoppée à temps, Jacques J. P. Martin est conscient que les conséquences auraient pu être bien plus dramatiques. C’est pourquoi il a également décidé d’étendre cette réglementation au port de la muselière pour les chiens de sa ville :

Article 3 : « Conformément à la loi, les chiens de première et de deuxième catégorie doivent impérativement porter une muselière. Par ailleurs, les chiens circulant sur le territoire et présentant des caractéristiques anatomiques et morphologiques similaires aux chiens des catégories 1 et 2, ou pouvant être utilisés comme des chiens d’attaque, de défense ou de garde, tels que les Staffordshire Bull Terrier, le Dogue Argentin, le Dogue de Bordeaux, le Cane Corsoles Bergers Allemands et Malinois doivent également porter une muselière. »

Une évaluation comportementale du Staffordshire Terrier à l’origine de cet arrêté a été demandée par le maire. Pour rappel la loi impose à tous les maîtres de chiens de garde et de défense classés en seconde catégorie de faire une demande de permis de détention auprès de la police municipale.

Un arrêté lourd de conséquences

Cet arrêté de part sa dureté (extension à tous les chiens assimilables catégorie 1 et 2 du port de la muselière ainsi que des vaccins antirabiques) fait date et oblige a s’interroger sur plusieurs éléments essentiels :

  • La loi sur les chiens catégorisés est-elle amenée à changer par le biais de l’Assemblée Nationale ? Via des arrêtés se démultipliant dans les communes ?
  • Ce type d’arrêté, tout comme la loi assez controversée sur les chiens catégorisés n’est-elle pas prise dans l’urgence (c’est à dire sans concertation avec les professionnels du monde canin) ? Cette décision pourrait en effet entraîner des conséquences encore plus néfastes. En effet, les gens qui ne pourront par exemple plus sociabiliser leur chiot (nous précisons bien « chiot », donc là où il ne peut faire de dégât corporel) du fait de son interdiction dans quasi tous les lieux de passage !

Pour conclure, pourquoi à aucun moment on ne responsabilise les maîtres ? Pourquoi ne condamne-t-on pas plutôt (pas comme maintenant) le laxisme de quelques uns plutôt que de stigmatiser certains types de chiens ? Évidemment nous parlons de situations bien au-delà de cette affaire. Nous tenons à rappeler que nous n’étions pas là pour voir la situation exacte. Par conséquent, nous ne jugeons pas la personne propriétaire du Staffordshire Terrier. Enfin, et ce sera le dernier point « à méditer » : à quand un permis de détention pour tous les chiens avec des cours de dressage à prendre (comme cela se fait d’ailleurs dans certains pays) ?

Muselière : le maire de Nogent durcit la réglementation