Opinion : Tel maître, tel chien : Mythe ou réalité ?

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Est-ce-que vous, vous y croyez à l’expression « tel maître, tel chien » ? C’est quelque chose que l’on entend tout le temps. Sur la question, j’ai mon opinion personnelle. Pour moi, si le chien est nickel et qu’on me sort cette expression, je suis plutôt d’accord. Toutefois, la réalité est toute autre.

Tel maître, tel chien : une expression pas si réaliste

Le chien a un tempérament génétique. Toutes les races et tous les individus ont un profil différent et un tempérament différent. Entre zéro et deux mois, le chien va découvrir des choses que vous ne pouvez pas contrôler. En effet, même les éleveurs n’ont pas la main sur ce genre d’événements. Le chien va interpréter certaines choses de lui-même sans que nous ne puissions rien y faire. Au final, il existe un panel très large de comportements canins. Un trait de caractère qui n’est pas réservé au chien, mais qui se retrouve aussi chez l’humain.

Dans certains cas, on peut facilement faire le rapprochement entre le chien et le maître. En effet, certains comportements peuvent être très similaires. Toutefois, le chien n’est pas une copie parfaite de son maître.

Des exemples de cas très concrets

Pour vous donner en exemple, je vais vous parler de mon cas personnel. Comme vous le savez, j’ai deux rottweilers : Laïka et Iros. Iros, il a du feu au fond de lui. On pourrait dire : tel maître, tel chien ! En effet, on retrouve également tous les mauvais côtés d’Iros dans mon comportement. Ici, l’expression s’applique parfaitement. Laïka, quant à elle, c’est une patate !

Les deux n’ont absolument rien à voir l’un et l’autre. Donc forcément, il faut un choix avec moi ! Je ne peux pas être les deux ! Dans cette situation, « tel maître tel chien » est une expression qui nous sert que quand ça nous arrange. En effet, si vous avez un chien qui fait bien les choses ou qui un caractère agréable, vous avez tendance à dire : il est comme moi ! Si au contraire vous avez un chien qui n’écoute pas, vous avez tendance à ne pas faire le rapprochement avec votre comportement.

Pour conclure, vous devez également faire attention à une chose. Si par exemple vous avez un maître très calme et un chien très calme, ce n’est pas bon pour le chien. En effet, si l’animal a un maître qui est très bas en intensité, il emmène le chien avec lui. C’est souvent dans ces cas-là que l’on constate des soucis comportementaux. Cela va également favoriser les troubles. En effet, il y a un décalage entre ce que vous êtes et ce que le chien voudrait que vous soyez. Ce constat est également possible à l’inverse et cela peut créer des problèmes.

Donc, le « tel maître, tel chien » vous devez vous l’ôter de la tête. Au mieux, nous pouvons garder cette expression seulement quand cela nous arrange.

Pourquoi une similarité physique entre le chien et son maître ?

Quelle que soit l’orientation que l’on en donne, le principe selon lequel un chien et son maître se ressemblent physiquement (à force de se connaitre) est difficile à croire. À l’inverse, une recherche américaine en psychologie a montré que le choix d’un chien n’est pas un hasard pour son propriétaire. Les maîtres qui achètent un chien de race ont un penchant pour les animaux ayant des traits caractéristiques proches d’eux-mêmes.

Sur le principe du proverbe, « qui se ressemble s’assemble », les propriétaires seraient ainsi poussés à acheter des chiens sur lesquels ils retrouvent des points qui leur sont familiers. Par un phénomène de transfert, ces ressemblances auraient un effet rassurant et susciteraient des sentiments de bienveillance envers leurs chiens.

Le mimétisme homme-chien : au cœur d’une relation positive ?

Telle une relation de couple, le maître et son chien évoluent ensemble. Face aux situations de la vie (stress ou changement), ils peuvent développer des points de personnalité proches ou des réactions similaires. Ce mimétisme « inconscient » pourrait être bénéfique si un propriétaire anxieux se tournait vers un chien appartenant à une race réputée être calme ou, au contraire, si un maître timide et introverti choisit plutôt un chien sociable et extraverti.

Ainsi, le chien devient un véritable moteur pour son propriétaire. Il l’amène, qui sait, à des endroits ou des contextes où il n’aurait jamais osé aller ou vers d’autres personnes, comme les promeneurs de chien ou des passants attendris. À l’opposé, un chien de nature nerveuse pourrait s’améliorer au contact d’un maître calme ayant la capacité de l’encadrer et le dresser en connaissance de cause. Prendre en considération le mimétisme maître-chien peut être bénéfique et faciliter le dressage.

Y a-t-il une ressemblance mentale entre le maître et son chien ?

Le chien ne devient pas forcément le propriétaire. Mais il est clair que lors du processus de dressage, la personnalité du propriétaire agit sur la personnalité de son compagnon. De plus, le chien est très sensible aux émotions, aux humeurs, aux goûts, etc. Il est donc normal qu’il s’adapte à son maître au fil du temps, car vous lui auriez transmis en quelque sorte votre mode de vie.

Tel maître, tel chien : est-ce que je ressemble à mon toutou ?

Lorsque vous décidez de prendre un chien comme compagnon, ce n’est pas pour rien que vous choisissez une race particulière parmi toutes les races existantes. D’une manière ou d’une autre, votre choix final a pour fondement une réaction inconsciente qui rassemble votre personnalité et la race de chien dont il est question. En gros, cela voudra dire que votre compagnon pourrait être votre miroir, car il reflètera beaucoup de choses concernant votre personnalité.