À quoi sert vraiment le « pas bouger » ?

À quoi sert vraiment le « pas bouger » ?

C’est une vraie question, en effet, le « pas bouger » est un des ordres les plus utilisés avec son chien. Mais à quoi sert réellement cet ordre ? Et pourquoi il ne fonctionne pas avec tous les chiens ? Tony éducateur et comportementaliste d’Esprit Dog répond à ces questions.

L’ordre « pas bouger » doit permettre au chien d’avoir confiance en lui et confiance en son propriétaire.

Mais le « pas bouger » ne fonctionne pas avec tous les chiens car il est trop souvent utilisé comme une restriction. En effet, certains maîtres utilisent cet ordre au mauvais moment.

Parmi les mauvais exemples, il peut être utilisé quand le chien a des problèmes avec d’autres chiens. Le maître panique et va lâcher un « pas bouger » à chaque fois qu’un autre chien arrive.

Autre mauvais exemple, le chien va courir vers quelqu’un même gentiment, le maître va lui dire de « pas bouger » et va laisser passer la personne. C’est donc souvent utilisé lors d’une situation de stress dans 90 % des cas.

« Personne ne dit « pas bouger » avant quelque chose de bien, sauf devant la gamelle. », précise Tony.

Les exercices à travailler pour le « pas bouger »

Il y a quelques exercices tous simples que le maître peut faire avec son chien pour réussir le « pas bouger ».

Le propriétaire demande à son chien de ne « pas bouger » avant de disparaître de la vue de son chien. Il réapparait ensuite avec la gamelle de croquettes. Aux yeux du chien, il comprend qu’à chaque fois que son maître s’en va et réapparait avec cet ordre, il y a un cadeau à l’arrivée.

Ça permet au chien d’apprendre à gérer la solitude, le fait de rester seul sans son maître, à ne pas être anxieux.

Petit à petit, c’est ainsi qu’on obtient des chiens stables, avec des niveaux émotionnels qui leur permettent de vivre quasiment toutes les situations sans jamais se prendre la tête.

Un exemple concret

Dans Aventure Dog d’Esprit Dog, les maîtres ont dû utiliser le « pas bouger » dans une situation extrême.

Ils devaient aller chercher un objet dans l’eau, et leur chien devait rester sur la berge sans bouger. À noter que cet exercice peut être reproduit à plus petite échelle.

L’idée de cet exercice est de montrer au chien qu’avec le « pas bouger », il n’y a pas de quoi paniquer.

« Même si le maître s’en va, d’une part il n’y a pas de danger, d’autre part il va revenir » explique Tony.

En effet, le chien constate qu’autour de lui, il ne se passe rien donc son maître est fiable car il ne le laisse pas dans une situation dangereuse. Le message reçu est : « La prochaine fois tu pourras donc m’écouter parce que quand je te dis quelque chose il n’y a jamais de
problèmes. Et ensuite je reviens tout le temps donc pas de panique. » dit Tony.

Encore une fois, cela permet au chien de développer sa capacité émotionnelle à :

  • rester concentré,
  • observer,
  • ne pas paniquer,
  • ne pas aboyer,
  • ou encore à ne pas sauter dans tous les sens.

Ce sont des mécanismes de fonctionnement qui vont ensuite servir au chien pour la gestion de la solitude, de la destruction ou encore pour la propreté.