Le Presa Canario, un chien actif qui a besoin d’équilibre

Presa Canario (dogue des canaries)
  • GabaritGrand
  • Espérance de vieDe 9 à 11 ans
  • Type de poilsCourt
  • Taille MâleDe 60 à 66 cm
  • Taille FemelleDe 56 à 62 cm
  • Poids MâleDe 50 à 65 kg
  • Poids FemelleDe 40 à 55 kg
  • Couleur(s) de robeBringé (couleurs à rayures)
Voir la vidéo

e Presa Canario est un grand chien qui a besoin d’activités physiques et mentales. C’est aussi un très bon compagnon pour la famille. Tony, éducateur et comportementalise canin d’Esprit Dog va nous faire son portrait avec Nathalie, passionnée et éleveuse de chiens de cette race.

Le Presa Canario est un chien « courageux, exceptionnel et équilibré » aux yeux de Nathalie, passionnée de la race. Elle est véritablement tombée en extase quand elle est partie en Espagne et qu’elle a découvert cette race appelée aussi Dogo Canario ou Dogue des canaries car il vient des îles Canaries.

CTA formation ESPRIT DOG Chiot

Formation Esprit Dog Chiot

Vous allez être ou vous êtes l'heureux propriétaire d'un chiot presa canario, alors cette formation est faite pour vous !

Découvrir

Psssst...!

Profitez de 10€ de réduction sur nos formations Chiot et Family grâce au code CANARIO10

Découvrir

Attention ! Cette promotion n'est disponible que jusqu'au 1er Novembre

CTA formation ESPRIT DOG Family

Formation Esprit dog Family

Votre presa canario est adulte et vous souhaitez parfaire son éducation ou tout simplement partager plus !

Découvrir

Le Presa Canario est un chien inscrit au LOF (Livres des Origines Français) et n’est pas catégorisé. Mais quand le chien n’est pas LOF alors il entre automatiquement dans les catégorisations. Dans ce cas, le maître devra se plier à toutes les obligations légales liés aux chiens catégorisés.
C’est un chien de travail à l’origine car au départ c’était un chien de berger protecteur de troupeau.
C’est donc un animal qui a besoin de réfléchir et de penser notamment à travers des activités.

L’éducation du Dogue des Canaries

Le Canario fait partie des races de chien de grande taille. Il va peser entre 50 et 60 kilos. Il faut donc penser à l’éduquer. Dans son éducation, il doit y avoir une cohérence.

« Si vous lui dites un truc le lundi et le contraire le mardi, ça ne peut pas fonctionner. Donc cohérence c’est le vrai mot d’ordre avec ce chien-là », explique Tony, éducateur canin.

L’éducation doit commencer très jeune quand il est chiot. Son propriétaire doit lui apprendre rapidement à rester seul et la propreté.
Le Dogue des Canaries doit être stable intellectuellement. Pour cela, il faut lui montrer le monde extérieur. Le maître doit partir se promener avec lui, lui montrer des gens, recevoir des amis à la maison. Le fait de recevoir du monde sur le territoire du chien, lui indique que seul son propriétaire a le droit de décider qui doit entrer ou non sur son territoire.

C’est également un chien très joueur. « Ce sont des gros gamins. Donc il faut les éduquer sur le jeu » ajoute Tony. En effet, pour capter l’attention de ce chien, par le jeu le maître arrivera mieux à lui apprendre les choses. De plus, le chien va prendre du plaisir à apprendre en jouant et comprendra mieux ce qu’il fait.

L’entente avec les congénères

C’est le point faible du Dogue des Canaries. Il a des soucis d’entente avec les autres chiens. « C’est un peu concon comme chien. » avoue Tony. Nathalie ajoute que « C’est compliqué. Entre femelles c’est gérable mais entre mâles, c’est plus difficile. »
Mais le maître peut y remédier.

Plus le chien sera socialisé, plus il rencontrera d’autres chiens, la vie extérieure mieux ça ira avec ses congénères. Dès qu’il est chiot, il faut que le Presa Canario rencontre d’autres chiens, ainsi, il sera moins compliqué à l’âge adulte. « On a même certains spécimens qui peuvent tout à fait s’entendre avec un chien sans aucun problème » dit Tony.

Un chien qui a besoin d’activité

Les activités permettent de partager un moment privilégié avec le chien.
Comme c’est un chien de travail à la base, le Dogue des Canaries va devoir pratiquer des activités.

« Vous avez un vrai molosse et résultat vous avez un chien qui ne va pas être robotisé. Il ne faut pas juste lui faire un assis, coucher et imaginer qu’il est fatigué juste avec ça », prévient Tony, éducateur canin d’Esprit Dog.

Ce chien a un gros avantage pour le choix des activités car il est quasiment autorisé à tous les sports canins. Le maître peut choisir de faire du pistage, du maintraining, de la recherche où le Presa Canario excelle, ou encore de l’agility. Attention cependant à l’agility, il faut bien respecter la longue croissance du chien donc éviter trop de sauts quand il est jeune.

Un chien de famille

Malgré son physique de géants et son caractère, le Dogue des Canaries peut être un excellent chien de famille. « Et vraiment n’oubliez pas que ce chien-là va avoir besoin de comprendre qui est sa famille. » prévient Tony.
Pour ce qui est d’autres animaux à la maison, il n’y a pas de problème. Le Presa Canario peut vivre avec d’autres chiens et d’autres animaux (même un chat) du moment qu’il est habitué à leur présence, qu’il est stable, et qu’il les reconnait comme son groupe social, son foyer.

« Attention ça ne veut pas dire que s’il aime les chiens de son foyer, il va aimer tous les autres chiens du monde entier quand il va sortir. Faites bien la différence avec ça. Souvent on mélange tout. » précise Tony, éducateur et comportementaliste canin.

Mais le Dogue des Canaries est un gros gabarit. Nathalie conseille ces chiens géants pour « une personne posée et sportive quand même. Et il faut un certain équilibre pour éduquer ce genre de chien. Si on a une vie de troubadour, on n’obtiendra pas grand-chose. On va en faire un chien pas bien dans ses baskets. » précise-t-elle. Pour ce qui est des personnes âgées :

« Faut bien se dire que c’est un chien qui fait une moyenne entre 50 et 60 kilos voire plus. Je vois mal une personne de 80 ans se promener avec un Canario. Maintenant, si ce sont des personnes qui ont un certain âge avec de la force… pourquoi pas. Mais personnellement je ne vendrai pas un chien à une personne de 70 ans. » avoue-t-elle.

Du temps pour faire confiance

Le Dogue des Canaries a besoin de temps pour faire confiance. Pour autant, ils ne doivent jamais se transformer en chien peureux. C’est un point important. Les chiens peureux peuvent être des chiens instables. Alors que les chiens distants, sur la réserve, ont un trait de caractère qui nécessite du temps avec un besoin de découvrir avant de faire confiance. Ce sont deux choses à ne pas confondre.

L’importance du choix de l’élevage

Il faut bien choisir l’élevage. Le futur propriétaire doit veiller à ne pas aller récupérer un Presa canario chez des particuliers ou dans des sites étranges.

« Je n’ai rien contre le fait d’aller récupérer un chien chez un particulier, mais ce sont des chiens qui demandent une stabilité intellectuelle. Ils demandent d’avoir un suivi aussi et quand vous passez par un éleveur compétent, il peut vous dire les particularités de la portée, du père, de la mère. Il y a un suivi intellectuel, mental qui est fait sur les chiens. » argumente Tony.

De plus, lorsque le propriétaire passe par un éleveur compétent, il aura une aide en cas de problème. Il pourra appeler l’éleveur pour lui demander si tel comportement est normal. L’éleveur peut être un véritable guide toute au long de la croissance et vie du chien.

La santé du Presa Canario

Il n’y a pas de maladies spécifiques à cette race. Bien sûr, comme tous les chiens dynamiques de grosse taille, il peut développer des problèmes au niveau des ligaments.

« L’inconvénient du Canario c’est ce que ce sont des chiens qui font des dérapages, ils démarrent à froid et très fort. Donc, comme tout sportif, ils vont avoir un claquage musculaire, des tendinites, des élongations. » prévient Nathalie, passionnée et éleveuse de chiens de cette race.

L’alimentation et l’activité jouent aussi sur sa santé. Nathalie recommande de respecter une maximum le poids de l’animal, de veiller à ce qu’il ne grossisse par trop. Il faut donc faire attention à sa nourriture. « Quand on voit des chiens obèses et qui ont des problèmes respiratoires, les articulations qui vont mal. Ça fait mal au cœur ».

Le problème de surpoids touche beaucoup de races de molosses.

Attention aussi à la croissance du Dogue des Canaries. Elle dure en moyenne 2 ans pour les femelles et 3 ans pour les mâles. Il faut bien prendre en compte ce délai pour les activités. Ensuite, comme tous les chiens géants, le propriétaire doit être vigilant à la torsion et la dilation de l’estomac. Il faut veiller à ce que le chien ne court pas après avoir bu et manger. « Après courir, on attend que le chien soit au repos total pour lui donner à boire ou à manger. » conclut Nathalie.

Ce qu’il faut retenir sur le Dogue des Canaries

Étant attentif, protecteur à l’égard de son maître et de sa famille, et naturellement méfiant envers les étrangers, le Presa Canario dispose de toutes les qualités d’un chien de garde !

D’où vient le Presa Canario ?

Anciennement connu sous le nom de Dogo Canario, le Presa Canario est un molosse originaire de l’archipel des Canaries en Espagne.

Il serait le fruit de croisement entre un chien de bétail préhispanique local, probablement le « Majorero », et de chiens molossoïdes (Mastifs, Bulldogs) arrivés dans l’archipel.

À quoi servaient-ils ?

Le Presa Canario a hérité de la morphologie, de la puissance et de l’agilité propre aux molosses.

Il fut d’abord utilisé comme gardien et protecteur des bovins. Cependant, son caractère actif et de son tempérament fort ont conduit à son utilisation comme chien de combat vers 1526. La race fut par la suite menacée d’extinction après à l’interdiction des combats de chien en 1960. Mais elle fut sauvée et améliorée vers 1989 pour aboutir au Presa Canario que nous connaissons aujourd’hui.

Le dogue des canaries peut-il être un chien de compagnie ?

Malgré son tempérament fort et rustique, le Presa Canario est un chien fidèle, intelligent et très protecteur.

Il est parfaitement adapté à une vie de famille du moment que l’on prend la peine de l’éduquer correctement et de le socialiser. Ses besoins doivent également être satisfaits pour lui assurer une stabilité optimale au sein de la famille.

Le Presa Canario peut-il vivre avec d’autres animaux ?

Le Presa Canario n’est pas un grand fan des autres animaux, qu’ils soient de la même race ou non.

Ce défaut peut être corrigé à la maison en l’habituant à la présence d’autres animaux dès ses premiers mois. Il convient également de le faire sortir pour lui faire rencontrer d’autres animaux. Mais cela ne garantit pas qu’il sera très amical avec les autres chiens à l’extérieur. 

Comment éduquer un Presa Canario ?

Par nature, le Presa Canario n’est pas un chien très facile à éduquer puisqu’il faut persévérer dans son apprentissage.

La meilleure façon de l’éduquer est donc de passer par le jeu. Affectueux et très joueur, ce chien se prête facilement à de nombreux jeux. Les moments de jeux sont donc de bonnes occasions pour lui enseigner des ordres et de bons comportements. 

Informations sur la race

  • Gabarit : Grand
  • Esperance de vie : De 9 à 11 ans
  • Type de poils : Court
  • Couleur(s) de robe : Bringé (couleurs à rayures)
  • Taille Mâle : De 60 à 66 cm
  • Taille Femelle : De 56 à 62 cm
  • Poids Mâle : De 50 à 65 kg
  • Poids Femelle : De 40 à 55 kg
  • Perte de poils : Le Dogo Canario est sujet à une perte de poils très peu marquée. On recommande donc de lui faire un brossage une fois par semaine pour garder son poil lisse et propre.
  • Besoin d'exercice : En tant que chien de travail, le Presa Canario réclame des promenades et des exercices quotidiens (exercices physiques et mentaux). Il faut cependant lui éviter les activités trop intenses pour préserver ses articulations.
  • Coût mensuel moyen : Environ 70 € par mois