Pas de rappel ? Attention aux excuses !

Pas de rappel ? Attention aux excuses !

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Pas de rappel, ça arrive à tous ! Ici, nous avons une belle démonstration d’égo. En formation pro, nous avons assisté à une scène très triste. En effet, il n’y a pas de rappel et le maître trouve des excuses au chien. Je vous laisse regarder la scène. Ensuite, nous la décryptons ensemble.

Pas de rappel, le danger de se trouver des excuses

Ici, nous avons un chien qui ne revient pas puisqu’il n’a pas envie. Il s’ennuie et il va faire sa vie dans son coin. Dans une autre séquence avec ce chien, ce dernier va faire le tour du parc. Il va aller voir les humains, les cailloux et une fois qu’il a fait le tour de tout son environnement, il va revenir. Le maître va le récompenser à chaque fois.

Premièrement, il faut enlever la récompense à un chien qui n’a pas de rappel. En effet, ce n’est pas la bonne solution. Ensuite, est-ce-que vous entendez les réactions ? Le maître se donne de nombreuses excuses pour se rassurer face à son chien qui n’a pas le rappel. Attention, il ne faut pas trouver des excuses à tout. En effet, cela peut faire mal au cœur de voir le chien qui n’a pas de rappel. On l’excuse donc avec le fait qu’il est distrait par de petits pipis, des papillons, et tout ce qui peut le détourner de l’ordre donné.

Prendre conscience des choses

Si vous avez conscience de cela, il va falloir travailler et redevenir intéressant pour le chien. Après quelques exercices pour lui apprendre le rappel, tout revient dans l’ordre et l’on peut avancer. Le danger, il est pour ceux qui ont des œillères face à cette situation. En effet, certaines personnes se mentent à eux-mêmes. À cet instant, il faut faire très attention puisque nous sommes au début de la fin d’une relation. Imaginez que si vous restez comme ça pendant six mois, le chien va se désintéresser complètement de vous. Il va casser le lien social qu’il a avec vous et trouver des excuses pour ignorer votre rappel. C’est là que le début des gros ennuis commence.

Que l’on se trouve de petites excuses, c’est normal. Toutefois, c’est toujours bien de garder en tête qu’il faut constamment s’entraîner. Vous pouvez bien sûr trouver une excuse de temps en temps, mais vous ne devez pas relâcher l’entraînement. C’est ce que j’avais envie de vous dire aujourd’hui. Rien n’est grave, mais il ne faut pas se cacher la vérité. En effet, il faut arrêter de s’autopersuader que ce n’est jamais notre faute. Si nous avons mal fait les choses, il suffit de renverser la vapeur et de ne pas attendre qu’il y ait des troubles de comportement ou une cassure sociale. C’est le plus important !

Pourquoi votre chien ne revient-il pas ?

Lorsque vous êtes chez vous, votre chien ne peut que se concentrer sur vous. Il vous écoute donc très bien et vous obéit rapidement. Mais ce n’est pas pareil à l’extérieur. Dehors, il y a de nouvelles odeurs à renifler, un nouvel environnement à découvrir, d’autres animaux à rencontrer… Il y a simplement trop de distractions.

Au vu de tout cela, le chien s’excite et n’a qu’une envie : suivre ses émotions. Si votre chien n’est pas suffisamment entrainé, ne vous étonnez pas qu’il ignore vos rappels pour poursuivre son aventure. D’ailleurs, il n’hésitera pas à faire des mises en scène pour éviter de revenir.

Je vous ai déjà parlé du danger de trouver des excuses pour justifier le fait que votre chien ignore le rappel. Maintenant, je vous parlerai d’un exercice simple et pratique pour faire monter l’excitation de votre chien. Ensuite, vous pourrez lui apprendre à se contrôler pour vous écouter, même quand il est excité.

Des exercices pour apprendre le rappel au chien

Pour cet exercice, vous devez trouver une stimulation qui fait monter le chien en intensité avec un objet. Ensuite, vous allez déposer l’objet en question et lui dire d’aller chercher. Dès qu’il se lance, son intensité monte en flèche, car il est libéré pour aller jouer. C’est à ce moment précis que vous devez faire le rappel.

Techniquement, vous allez lui demander de renoncer à son envie d’aller s’éclater avec son jouet et de vous obéir. Il vous obéira peut-être difficilement au début, mais il se concentrera beaucoup mieux avec la pratique. Vous pouvez également faire varier les objets utilisés pour le stimuler, à différents niveaux d’excitation.

Vous pouvez même vous éloigner de votre chien pour lui laisser un peu plus de liberté. Et dès qu’il se lancera pour attraper son jouet, faites-le revenir en utilisant le « rappel ». Mais n’oubliez pas, une fois que vous l’avez fait deux ou trois fois, il faudra le laisser jouer avant d’alterner avec un autre exercice.

L’objectif est d’apprendre au chien à contrôler ses émotions quand il entend votre voix, et non de le priver de jouer. La récompense est donc nécessaire quand il agit bien.

Un exercice pour ignorer les excuses et apprendre le rappel à votre chien quand vous êtes seul

Si vous vivez seul avec votre chien et que vous souhaitez travailler le « rappel au pied », le « pas bouger » ou le contrôle émotionnel avec votre chien, celui-ci vous sera très utile. Comme dans l’exercice précédent, il vous faudra une stimulation. Prenez par exemple une balle attachée à une corde.

Faites passer la corde autour d’un arbre de sorte que la balle qui est au bout soit devant le chien assis à côté de vous. En voyant la balle partir lorsque vous tirez sur la corde, votre chien sera tenté d’aller l’attraper. Mais il devra résister et rester aux pieds.

La balle finira par revenir vers vous et c’est à vous de la lui donner. Vous pouvez y mettre plus d’intensité en lui demandant d’aller rattraper la balle en mouvement, mais vous le rappellerez dès qu’il s’en approchera et il devra canaliser ses émotions et revenir aux pieds.