Pas de rappel ? Attention aux excuses !

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Pas de rappel, ça arrive à tous ! Ici, nous avons une belle démonstration d’égo. En formation pro, nous avons assisté à une scène très triste. En effet, il n’y a pas de rappel et le maître trouve des excuses au chien. Je vous laisse regarder la scène. Ensuite, nous la décryptons ensemble.

Pas de rappel, le danger de se trouver des excuses

Ici, nous sommes sur un chien qui ne revient pas puisqu’il n’a pas envie. Il s’ennuie et il va faire sa vie dans son coin. Dans une autre séquence avec ce chien, ce dernier va faire le tour du parc. Il va aller voir les humains, les cailloux et une fois qu’il a fait le tour de tout son environnement, il va revenir. Le maître va le récompenser à chaque fois.

Premièrement, la récompense, il faut l’enlever sur un chien qui n’a pas de rappel. En effet, ce n’est pas la bonne solution. Ensuite, est-ce que vous entendez les réactions ? Le maître se donne de nombreuses excuses pour se rassurer face à son chien qui n’a pas le rappel. Attention, il ne faut pas se trouver des excuses à tous. En effet, cela peut faire mal au cœur de voir le chien qui n’a pas de rappel. On l’excuse avec le fait qu’il est distrait par de petits pipis, des papillons, et tout ce qui peut le détourner de l’ordre donné.

Prendre conscience des choses

Si vous avez conscience de cela, il va vouloir travailler et redevenir intéressant pour le chien. Après quelques exercices pour lui apprendre le rappel, tout revient dans l’ordre et l’on peut avancer. Le danger, ce sont ceux qui ont des œillères face à cette situation. En effet, certaines personnes se mentent à eux-mêmes. À cet instant, il faut faire très attention puisque nous sommes au début de la fin d’une relation. Imaginez que si vous restez comme ça pendant six mois, le chien va se désintéresser complètement de vous. Il va casser le lien social qu’il a avec vous. C’est là que le début des gros ennuis commence.

Que l’on se trouve de petites excuses, c’est normal. Toutefois, au fond nous, c’est toujours bien de garder en tête qu’il faut constamment s’entraîner. Vous pouvez bien sûr lancer une excuse de temps en temps, mais vous ne devez pas relâcher l’entraînement. C’est ce que j’avais envie de vous dire aujourd’hui. Rien n’est grave, mais il ne faut pas se cacher la vérité. En effet, il faut arrêter de s’autopersuader que ce n’est jamais notre faute. Si nous avons mal fait les choses, il suffit de renverser la vapeur et de ne pas attendre qu’il y ait des troubles de comportement ou une cassure sociale. C’est le plus important !