Aboiement : le secret pour ne plus en avoir !

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, je vous livre LE secret que tout le monde veut connaître : comment empêcher son chien d’aboyer ? La seule solution, c’est de ne pas prendre de chien.

Plus aucun aboiement, dans certaines conditions seulement

Il est important de comprendre que c’est l’un des moyens d’expression du chien. Personnellement, je reçois énormément de messages de personnes qui souhaitent que leur chien cesse d’aboyer.

Dans un premier temps, vous devez comprendre pourquoi il aboie.

Dans un second temps, il faut savoir que tous les aboiements peuvent diminuer. Vous devez comprendre qu’il ne faut pas interdire au chien d’aboyer en lui mettant un collier électrique. En effet, il est extrêmement dangereux et néfaste de vouloir annihiler l’un de ses moyens de communication.

Ce comportement est quelque chose de normal. Notre responsabilité, en tant qu’éducateur canin, est de traiter les aboiements qui sont anormaux.

Pour les aboiements normaux, là, il nous faut éduquer les maîtres. En effet, nous devons :

  • comprendre l’aboiement du chien,
  • le faire comprendre à son maître,
  • et choisir d’aider ou pas la personne en face de nous.

Certains aboiements sont totalement normaux.

Lorsque vous avez un chien qui est dans le jardin et qui aboie au moment où un passant arrive près de votre clôture, votre animal fait son travail. Il est possible, lorsque vous êtes avec lui à l’extérieur, de réduire à zéro le nombre d’aboiements lorsqu’un étranger passe près de chez vous.

Toutefois, si vous êtes en intérieur, que votre chien est dans le jardin et qu’il aboie sur une personne qui passe, celui-ci n’a pas besoin de rééducation. Il vous avertit tout simplement.

Dans les deux cas de figure, il se comporte totalement normalement.

Le chien vous prévient de ce qui se passe

Si vous êtes dehors avec lui, il est possible de lui dire de modifier son comportement. Ainsi, plutôt que d’aboyer, il est possible d’habituer le chien à vous apporter l’un de ses jouets dans le cas où un inconnu passe près de la maison. Le jouet mis à sa disposition doit être consacré à ce besoin. C’est une solution très convenable. En effet, le chien aura un contact physique avec vous. Lorsque vous êtes à l’intérieur, il n’a pas ce contact physique. Résultat, il vous prévient en aboyant. C’est un comportement légitime.

Si la plupart du temps, vous criez. Le chien interprète cela comme un moyen de communication de votre part. Malheureusement, cela renforce le comportement naturel de votre chien à aboyer… Vous « aboyez », il aboie. CQFD !

L’important est de savoir ce que l’on peut faire et ce que l’on ne peut pas faire. Notre rôle est de vous fournir les explications nécessaires pour bien vivre avec votre chien.

Comment réduire les aboiements de son chien ?

Plusieurs raisons justifient le fait que votre chien aboie. Cependant, les aboiements intempestifs chez votre chien sont, le plus souvent, causés par une perte du contrôle de son excitation. Le chien est surexcité face à une situation et n’arrive pas à se contenir.

Cela peut arriver par exemple lorsque vous revenez de voyage après une longue absence et que votre chien est très content de vous revoir. Il se décharge donc en aboyant. Dans l’immédiat : pas grand-chose à faire. Par contre, vous pouvez l’entraîner à contrôler ses émotions pour les prochaines fois.

Entraîner son chien à contrôler ses émotions

Il existe une multitude d’exercices pour apprendre à un chien qui aboie à contrôler ses émotions. Celui que je vous présente est extrêmement simple à faire. Le principe ? Excitez volontairement votre chien. De quelle manière ? Trouvez LE jouet adoré de votre chère boule de poils.

Ensuite, posez-le au sol et demandez-lui d’aller le chercher. Il y a fort à parier qu’excité comme pas deux, il va se précipiter dessus ! Là, à vous d’entrer en scène : demandez-lui de ne pas toucher à son joujou préféré. Dans ce cas, l’objectif est de travailler la retenue, la gestion de ses émotions…

L’idéal est de :

  • placer son jouet favori à une distance suffisamment longue pour qu’il ait le temps de se lancer,
  • mais assez proche pour lui faciliter l’arrêt.

Évidemment, la récompense est de rigueur ! Autorisez-le à prendre son jouet lorsque l’exercice est terminé. De cette façon, votre chien sera capable de redescendre ses émotions très bas, même quand elles sont montées très haut.

Faire appel à un éducateur

L’exercice expliqué ci-dessus est vraiment très simple à faire. À condition que votre chien comprenne déjà les ordres de base comme :

  • « prends »,
  • « donne »,
  • « pas toucher »,
  • ou « assis ».

Notre formation Esprit Dog Family regroupe toutes les étapes pour les apprendre efficacement à votre chien.

Comme je le disais, l’aboiement est un comportement naturel pour le chien, mais on peut le contrôler pour qu’il respecte certaines limites. Pour ce faire, il suffit de répondre aux besoins physiologiques de votre chien. Cela diminuera ses aboiements intempestifs.

Trouver des alternatives pour qu’il arrête d’aboyer

En plus des options déjà citées, vous pouvez également adopter certains comportements pour réduire naturellement les aboiements de votre chien. Une bonne astuce consiste à travailler sa capacité d’écoute et à lui apprendre un mot qui le fasse taire.

De cette façon, le chien saura que son message est compris quand vous prononcerez ce mot et il se taira si son but était de se faire entendre. Cette méthode est pratique quand l’aboiement ne peut pas être évité. Mais si cela ne fonctionne pas, il faudra l’ignorer pour qu’il ne se sente pas encouragé.