Les meilleures et pires idées d’activités de stimulation mentale pour votre chien

Nous allons passer en revue les meilleures et les pires activités de stimulation mentale pour votre chien. Classons 14 stimulations mentales en : faible, moyen et élevé.

Notre focus se porte sur vos compagnons canins personnels, ceux qui partagent votre quotidien, et non pas les chiens professionnels travaillant dans des domaines spécifiques. Explorons les activités qui semblent bénéfiques, mais qui, en réalité, ne le sont pas tant que ça ; et celles qui peuvent être plus intéressantes et offrent une valeur ajoutée.

À noter : certaines activités classées dans la catégorie « faible » apportent des bénéfices à votre chien sous d’autres aspects.

Le tapis de fouille

C’est une activité peu stimulante, voire très peu. Elle se situe en bas de l’échelle.

L’utilisation d’un tapis de fouille ne pose pas de problème en soi. Simplement, cela n’apporte pas grand chose car le tapis est généralement assez petit.

Certains éducateurs canins en font une passion première. Mais pensez-vous que votre chien ne trouvera pas rapidement les 8 croquettes cachées dessus ? Est-ce vraiment une activité stimulante mentalement pour lui ? Pensez-vous vraiment qu’il va devoir réfléchir et s’user mentalement avec un tapis de fouille ?

Est-ce utile ?

Pas vraiment, mais si l’amusement est au rendez-vous, si votre chien apprécie cette activité, pourquoi pas.

👉 Cela dit, en termes de stimulation mentale, ce n’est pas la meilleure activité ; il existe bien d’autres options plus enrichissantes.

Le pipolino

Le pipolino peut avoir plusieurs intérêts et utilisations. Certains maîtres vont mettre la quantité de nourriture pour le chien à l’intérieur. Le chien va donc manger moins vite parce qu’il va devoir le faire rouler assez longtemps pour atteindre ses croquettes.

Est-ce une stimulation mentale pour votre chien ? Évidemment, et plus que de ne rien faire. Mais vous n’allez pas épuiser un Border Collie en faisant cela.

C’est une activité tout à fait divertissante si elle vous plaît, et si elle procure du plaisir à votre chien.

Si l’objectif est de fatiguer votre chien mentalement au point de le voir s’endormir aussitôt après, ce sera impossible.

👉 Cette activité se positionne dans la catégorie « faible », juste au-dessus du tapis de fouille.

Le Kong

Le Kong est une activité hybride. C’est à la fois une sorte de pipolino et un jouet à mâcher.

Il remplit le rôle du pipolino avec la présence de nourriture à l’intérieur. Il y a un défi supplémentaire car votre chien va devoir faire rebondir le Kong et tenter de lécher l’intérieur pour récupérer sa récompense.

Le Kong a l’avantage qu’on puisse congeler la nourriture à l’intérieur. De cette façon, l’activité dure beaucoup plus longtemps.

Le Kong est aussi une activité masticatoire et facile à utiliser.

👉 Il se classe dans la catégorie « moyen », tout en dominant les autres activités de la même catégorie.

Apprendre de nouveaux ordres

C’est stimulant parce que comme toute forme d’apprentissage, cela demande un effort.

Prenons l’exemple de l’apprentissage d’une langue étrangère : après seulement une demi-heure, votre cerveau ressent la fatigue. Pour un chien, c’est une expérience similaire.
Il pense, s’efforce, réfléchit, cherche des solutions, et surtout, essaie de comprendre vos indications.

Plus c’est clair pour lui, plus c’est facile.

👉 Il se positionne dans la catégorie « élevé » en termes de stimulation, car c’est très intense.

L’avantage indéniable de l’apprentissage des ordres est aussi la création et le partage d’un moment agréable entre vous et votre chien. Si vous manquez d’idées sur le sujet, notre formation Esprit Dog Family est là pour vous aider.

Sortir en ville

Sortie en ville est une stimulation mentale très intéressante. C’est une expérience vraiment forte pour votre chien. L’activité est dans le top 5 des activités stimulantes mentalement.

C’est à la fois plein d’odeurs, plein de bruit, plein d’humains et d’éléments divers et variés pour votre chien. Sortir en ville est une immersion intense dans un environnement riche et complexe.

👉 Sortez en ville avec votre chien !

Nager

En termes de stimulation mentale pour votre chien, nager n’apporte pas une énorme contribution, et c’est là où il est important de faire une distinction.

Certes, le chien va dégager de l’influx nerveux parce qu’il est très content. Il va aussi ressentir une montée d’hormones s’il adore nager. Vous allez avoir l’impression qu’il est mentalement usé et épuisé. Cependant, cette fatigue apparente ne découle pas d’une activité mentale intense, mais plutôt d’une montée d’adrénaline.

C’est un peu comme vivre une montée d’adrénaline en tant qu’humain : vous vous sentez fatigué 15 à 20 minutes plus tard, mais cela ne résulte pas d’une réflexion intense.

👉 En matière de dépense mentale, la natation est classée dans la catégorie « faible ».

Les parcs canins

C’est une activité qui a un intérêt en termes de stimulation mentale pour votre chien.

👉 Elle se classe dans la catégorie « moyen-élevé », notamment en raison des nombreux éléments présents dans un parc. Il y a la présence d’autres chiens et une grande variété d’odeurs.

Lorsque deux chiens jouent ensemble, ils se fatiguent car ils doivent faire preuve d’une certaine compréhension mutuelle pour éviter les erreurs. Il arrive souvent qu’un chien ne comprenne pas bien les signaux, mais généralement un autre chien intervient pour lui faire entendre qu’il doit se calmer. Ce n’est pas une interaction agressive, c’est plutôt une manière naturelle pour eux de communiquer.

Cela dit, il existe des options plus enrichissantes que de sortir dans un parc canin si vous souhaitez que votre chien interagisse avec d’autres.

La corde

La corde est souvent très appréciée, bien que jouer à la corde est plutôt faible d’un point de vue de la stimulation mentale pour votre chien. Ce n’est pas un exercice où votre chien réfléchit beaucoup.

Votre chien va seulement réfléchir à garder le contrôle, à vous remettre la corde de temps en temps et à la retenir à d’autres moments.

Cette activité est stimulante sur d’autres niveaux. Elle favorise le partage entre vous deux, maître et chien, tout en lui enseignant à l’auto-contrôle, notamment lorsqu’il est excité. La corde encourage également la mastication.

Si vous donnez un Kong à votre chien, il peut s’y amuser pendant 2 heures. Avec la corde, il ne jouera réellement que pendant 5 à 10 minutes avant de s’arrêter. C’est là que cette activité n’est pas si stimulante.

👉 Dans d’autres types d’activités, la corde peut être bien mieux située.

La balle

La balle offre une stimulation mentale plus intense que la corde, mais moins que le Kong.

Lorsque le chien la poursuit, la ramène et interagit avec elle, plusieurs séquences sont en jeu. C’est une activité intéressante, car le chien doit parfois aller chercher la balle, s’habituer à vous la redonner. Il apprend également l’auto-contrôle, peut la mâchouiller, la poser, la reprendre. Il est possible de travailler avec elle.

👉 Elle se situe au-dessus de la corde en termes de stimulation mentale, bien qu’elle ne soit pas exceptionnelle.

Le cache-cache

Le cache-cache est une activité plaisante lorsqu’elle est bien exécutée.

👉 Il rentre dans le top 3.

Tout d’abord, ce jeu incite votre chien à vous retrouver sans aucun appel de votre part. Il se met à renifler, à chercher partout et développe sa curiosité dans son environnement.

Toutefois, si le cache-cache est pratiqué de manière simple, avec un « va par là, je me cache plus loin », sans aucune instruction, vous allez récolter de la panique de la part de votre chien.

L’objectif est plutôt d’en faire un amusement combiné à un exercice intellectuel.

Pour instaurer un cache-cache intelligent, il est plus malin d’être à deux. L’un reste près du chien, tandis que l’autre se cache. Votre chien dispose ainsi d’un point de repère visuel, évitant toute panique. Votre chien comprend que votre disparition signifie le début du jeu.

Si vous êtes avec votre chiot et que vous vous cachez soudainement, cela devient contre-productif. De manière générale, le cache-cache reste un jeu très stimulant sur le plan mental.

Partir en vacances

Partir en vacances est la deuxième meilleure activité de stimulation mentale pour votre chien.

👉 C’est une expérience formidable en termes de stimulation mentale.

C’est un nouveau lieu, de nouvelles odeurs, des architectures différentes, une topographie nouvelle, et de nouvelles rencontres. Ce changement radical offre à votre chien une opportunité unique. Il s’adapte à ces variations et va arrêter d’être désorienté et paniqué lorsqu’il quitte son environnement habituel, sa maison.

Souvent, les propriétaires de chiens hésitent à sortir ou à partir en vacances la première année, pensant que leur chien est trop jeune. C’est une erreur fondamentale.

Un chien qui s’habitue dès son plus jeune âge à explorer différents endroits et à s’adapter aux changements se sentira chez lui n’importe où.

Vous pourriez vous interroger sur le possible retard dans son apprentissage, que ce soit en termes de propreté ou de destruction. C’est normal et c’est juste, car oui, il aura potentiellement un léger retard. Seulement, le gain entre ce retard et l’enrichissement lié aux voyages en vaut vraiment la peine.

La recherche

Pour votre chien, renifler est l’action la plus stimulante dans sa vie.

La recherche, que ce soit pour un chien de particulier ou du domaine professionnel, est une activité extrêmement enrichissante.

👉 Elle est classée en 4ème position. Elle offre d’énormes bénéfices pour votre chien.

En termes de dépense psychologique, ce n’est pas l’activité la plus exigeante.

Les sports canins

Les sports canins sont une option intéressante. Ils regroupent des activités telles que le cani-cross, l’agility ou le mordant. C’est une forte activité stimulante.

Bien que stimulants, ces sports ne représentent pas le summum en termes de stimulation mentale.

Les balades

Les balades avec votre chien se placent au sommet de l’échelle de stimulation.

👉 C’est simplement la meilleure activité de stimulation mentale pour votre chien.

Quand vous le promenez en forêt, vous le détachez et il découvre une multitude de stimulations mentales intéressantes. Il explore avec son odorat, renifle, cherche, souvent sans but précis. Pendant 1h-1h30, il analyse chaque odeur. Il joue et il rencontre quelques chiens en balade. Il s’épuise aussi physiquement.

Pendant la balade, il apprend à reconnaître les chiens un peu fous, à ne pas les approcher et à distinguer ceux qui ne sont pas ses meilleurs amis.

Il y découvre des vélos et apprend à ne pas les poursuivre. Il rencontre des humains et reçoit des caresses. L’obéissance est également travaillée durant la balade avec des ordres tels que « pas bouger » ou « au pied ».

Pour la plupart des chiens, la balade constitue une source d’équilibre essentielle. Cela aide aussi votre chien à être stable. Les autres activités sont finalement des options supplémentaires.

La majorité des chiens, 80%, une fois rentrés de balade, ont comblé leurs besoins et vont se reposer. Les jeux et les interactions sont pour notre plaisir personnel. Ils servent à partager des moments avec votre chien. Partager, c’est aussi un plaisir pour vous et votre chien.

Pour les 20% de chiens restants qui ont des spécificités en énergie et en instinct, vous pouvez rajouter quelques options au socle (la balade).

C’est le moment de rappeler l’importance cruciale de la balade.

Trop souvent, on trouve des conseils tels que « votre chien est débordant d’énergie, trop fou ? Jouez à la corde, à la balle, utilisez un tapis de fouille, etc. ».

La vraie bonne idée est de le sortir, de le détacher (ou de travailler le suivi naturel si ce n’est pas possible pour le moment). Ensuite, vous pouvez ajouter des options intelligentes en fonction de votre situation.

C’est crucial, tant pour vous que pour votre animal de compagnie. Souvent, la balade est négligée alors qu’elle est essentielle à son équilibre.

Emmener votre chien en promenade, c’est vraiment la base de son existence.

Il se peut que certains maîtres et certains chiens, ne puissent pas jouer à la corde, aller au club canin ou encore à l’agility. Cela dit, leur vie ne s’arrête pas pour autant. Si vous ne l’emmenez pas faire un sport canin, qu’il ne connaît que sa maison et les balades en laisse, c’est un scénario propice à des problèmes de comportement.

Les activités canines en club peuvent être bénéfiques. Elles doivent simplement s’inscrire comme un complément à ce socle fondamental qu’est la balade.

👉 Attention à ne pas tomber dans le piège de penser que les jeux intérieurs compensent la balade. Aucune autre activité ne peut remplacer une balade.

Maintenant, vous n’avez plus qu’une chose à faire, c’est d’aller vous balader avec votre chien.