Les différents troubles du chien : comment les éviter ?

Les problèmes de comportement chez le chien sont parfois mal compris par les maîtres. Toutefois, il est important de bien connaître ces différents troubles pour pouvoir les corriger rapidement. Parfois, il est très simple de revenir sur un problème comportemental chez le chien. Vous pouvez trouver quelques exemples de rééducation dans la formation que nous avons mise en place pour vous.

Aujourd’hui, penchons-nous sur les différents troubles du chien et comment les éviter.

Mon chien mastique tout ce qu’il trouve !

La mastication est quelque chose de très naturel chez le chien.

Cette action est tellement importante, qu’elle fait partie des choses que le chien fait le plus dans sa journée. Toutefois, cette mastication peut rapidement devenir un problème si le chien s’attaque à votre mobilier.

Bien sûr, il faut différencier le trouble du comportement chez le chien et l’action naturelle. En effet, si un chiot travaille ses dents ou que celui-ci mordille par curiosité, cela ne peut pas être considéré comme un trouble du chien. Néanmoins, si la mastication est due à un ennui, un excès d’énergie ou de l’anxiété, il est de votre devoir de faire quelque chose.

Comme pour beaucoup de troubles, la solution est souvent la plus simple.

Ici, pour aider le chien à évacuer son trop-plein d’énergie, il suffit de le sortir. En effet, la plupart du temps, le trouble de la destruction chez le chien est causé par un manque d’exercice. Celui-ci cherche alors tout ce qu’il peut se mettre sous la dent pour jouer avec. Mais quelques balades ne suffisent généralement pas. En effet, si vous en êtes arrivés à cette situation, c’est que vous avez raté une étape dans l’éducation de votre chien.

Dans ce cas, il est également nécessaire de reprendre les bases de l’apprentissage chez votre chien. N’hésitez pas à vous faire épauler d’un professionnel.

Troubles du chien : l’anxiété

L’anxiété, qu’elle soit due à la séparation d’avec son maître ou autre chose, est l’un des troubles du chien les plus fréquents.

Celui-ci peut également additionner tous les autres troubles lorsqu’il est anxieux. En effet, il n’est pas rare qu’un chien soumis à un stress important montre des signes de :

  • destruction,
  • mastication,
  • aboiements excessifs,
  • et aussi de malpropreté.

Ces troubles peuvent survenir lorsque l’animal vit très mal l’absence de son maître. Le chien devient alors anxieux dès l’instant où vous partez. Puis, après une certaine période d’absence, le chien commence à détruire tout ce qu’il trouve.

Pour corriger cela, il est important de rééduquer son chien.

Le trouble de l’anxiété chez le chien est quelque chose à prendre avec le plus grand des sérieux.

En effet, si ce trouble peut ouvrir la porte à d’autres mauvais comportements, il est aussi très néfaste pour ses congénères et les autres humains autour de lui. Le stress ou un besoin irrationnel d’être avec son maître sont des comportements qui peuvent amener le chien à développer de l’agressivité. Ce n’est pas une belle vie ni pour vous ni pour votre chien.

Le manque de propreté

C’est un trouble que l’on retrouve souvent chez le chiot.

Toutefois, certains chiens sont également sujets à ce trouble. Ici, votre animal a fait ses besoins n’importe où. Que ce soit dans les pièces de la maison en votre absence ou dans un lieu public, ce trouble du comportement est extrêmement gênant.

Chez un chiot, le problème de propreté est presque normal. En effet, celui-ci n’est pas encore habitué à vivre correctement parmi les humains. Toutefois, lorsque ce trouble apparaît chez un chien adulte, cela dépend de nombreux facteurs.

En effet, il se peut que le chien marque son territoire ou qu’il soit anxieux.

Si l’apparition de ce trouble survient du jour au lendemain, nous vous conseillons également de l’emmener chez votre vétérinaire. En effet, un examen rapide apporte des réponses sur de potentiels problèmes de santé.

Si aucune cause médicale n’est en cause, vous devez vous tourner vers de la rééducation. Une autre chose importante lorsque l’on découvre un pipi dans son salon en rentrant du travail : on ne hurle pas sur le chien. La bêtise est déjà faite et vous ne faites qu’aggraver la situation. En effet, si votre chien a agi comme cela, c’est qu’il avait une raison. En lui criant dessus, vous ne lui offrez ni solution, ni plan B. La prochaine fois que cela lui arrivera, il n’aura aucune autre solution pour ne pas réitérer la bêtise. C’est ainsi que votre chien peut développer d’autres troubles. Ainsi, il peut se mettre à manger ses excréments afin de les cacher et que vous ne les découvriez pas.

L’agressivité, l’un des troubles du chien

Si votre chien devient agressif, ce peut être très nocif pour l’entourage proche, pour vous mais aussi, et surtout, pour votre chien.

L’agressivité se dirige le plus souvent vers ses congénères ou vers d’autres humains. Celle-ci se manifeste par des grognements, une rétractation des babines afin de montrer les dents et peut aller jusqu’à la morsure. Votre chien ne devient pas agressif sans raison et du jour au lendemain.

Cela peut découler d’une anxiété ou d’un manque de socialisation par exemple.

Le chien peut également connaître ce trouble s’il est en présence régulière d’un congénère lui-même agressif.

Si le chien est agressif envers ses congénères, il se peut que celui-ci ait vécu une mauvaise expérience par le passé. Pour remédier à cela, vous devez passer par la rééducation. Dans ce cas particulier, nous vous conseillons un suivi fait par un éducateur spécialisé. Le conseil est le même si le chien est agressif envers des personnes de votre entourage.

Dans certains cas très isolés, il peut être intéressant d’apporter votre chien, muselé, auprès de votre vétérinaire. En effet, l’agressivité peut également découler d’un problème de santé. Cependant, ces cas restent rarissimes. Beaucoup de professionnels, vétérinaires et/ou éducateurs canins, recommandent la médication des chiens agressifs beaucoup très facilement alors qu’ils existent de nombreuses autres méthodes pour que le chien et sa famille retrouvent une belle vie sans médicamenter le chien jusqu’à mort.

Ce qu’il faut retenir, surtout, c’est qu’il n’existe aucune fatalité et que tous les troubles peuvent se régler. L’important est de ne pas perdre l’espoir et de vous entourer des professionnels compétents qui sauront vous aider, vous et votre chien.

À lire également 👉 Ces troubles du comportement qui font plaisir !