Le Dogue allemand

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, je vais vous présenter le dogue allemand.

Alors on rentre tout de suite dans le vif du sujet avec une énorme idée reçue sur le gros pépère qui est là. Il ne pourrait apparemment pas vivre en appartement puisque ce serait une race géante. Il faut savoir qu’il n’y a pas mieux qu’un dogue allemand pour un appartement. D’une part, il adore son confort, il adore son petit intérieur, mais surtout il est hyper doux et délicat en intérieur. Arrêtez de penser qu’il faut un petit chien à l’intérieur et un grand chien à l’extérieur. Cela sous-entendrait que vous jouez à la balle avec votre chien en appartement. Petit ou grand, je n’imagine même pas la gueule de votre appart si vous vous mettez à courir dedans avec le chien.

Attention à la croissance de votre dogue allemand

Deuxième point extrêmement important, si vous voulez faire l’acquisition d’un dogue allemand c’est sa croissance et sa santé. Là, j’attire votre attention sur une chose : vous allez devoir impérativement avoir de très bonnes relations avec l’éleveur et avec votre vétérinaire. Pourquoi ? Parce que vous allez avoir besoin de conseils. Le dogue allemand est extrêmement fragile durant sa croissance. Il a une croissance qui dure quasiment trois ans. Pendant trois ans, au niveau articulaire, il est sous tension, il est en danger. Ce qui veut dire que durant la première phase de croissance qui va aller de 0 à 6 mois, il va y avoir un pic énorme qui va soumettre les articulations et les tendons à rude épreuve. Dans ce cas, vous allez avoir besoin de conseils en termes d’alimentation et surtout de dépense physique.

Il faut sortir son chien. Vous devez promener votre dogue même quand il est petit. Vous allez également devoir réduire tout ce qui va être impactant pour son organisme. Aucun jeu de balle avec un dogue allemand, surtout quand il est petit. J’ai envie de vous dire même en règle générale, on fait attention à pas trop stimuler le côté explosif du dogue afin qu’il ne se blesse pas. C’est un chien qui est aussi touché, comme tous les gros chiens, par la dysplasie de la hanche donc on va se méfier un petit peu à ce niveau-là.

La fiche santé de la race

Au niveau de la santé, il y a deux principaux points à aborder. Le premier, c’est le retournement d’estomac, ça représente 15 % de tous les morts de dogues allemands sur le territoire français. Donc on va se méfier. Vous avez une opération qui existe et qui va consister en fait à attacher l’estomac aux parois. Cette opération s’appelle la gastro-pexie. Elle est préventive d’où le fait qu’il faille avoir vraiment un contact très rapproché avec le vétérinaire et l’éleveur. Est-ce que c’est utile ou pas de le faire ? Est-ce que c’est conseillé ? Et surtout quels en sont les effets secondaires ? Là, il faut vraiment que vous soyez main dans la main.

On est vraiment sur un chien qui est susceptible de faire un retournement d’estomac. Mais ça concerne quasiment tous les grands chiens donc cette astuce, elle marche pour tout le monde. Trempez les croquettes de votre chien dans l’eau avant de lui donner. Ça va donner la possibilité au gaz de s’échapper. Donc vous allez minimiser le risque de torsion de l’estomac.

Deuxième point important la troisième paupière. Les dogues allemands sont aussi énormément touchés par l’entropion. En gros, c’est la troisième paupière qui va soit ressortir, soit rentrer complètement pour être tombante. C’est une opération bénigne si jamais ça arrive donc vous ne paniquez pas là-dessus, mais simplement il faut quand même le savoir quand vous récupérez un dogue allemand. Surtout, ne vous imaginez pas récupérer un chien de ferme ultra rustique au sens : vivre dehors et y rester.

Vous allez surtout récupérer un chien qui va adorer son petit intérieur, qui va adorer quand il fait un petit 20 degrés dans la maison, va adorer rester proche de ses maîtres. La solitude est une difficulté pour ce chien. Je vous encourage vraiment à le laisser avec vous et ne pas le laisser dans le jardin, pendant des plombes et des plombes. Il le vivrait très mal contrairement à d’autres chiens qui eux n’ont pas beaucoup de difficultés là-dessus.

Là, vous avez intérêt y aller tout doucement, à avoir aussi une organisation pour rentrer chez vous. En gros, vous pouvez le laisser 3 ou 4 heures tout seul, ce n’est pas le problème. Mais sachez que même s’il arrive à rester seul 10 heures, il n’apprécie guère ce genre de choses.

L’éducation de votre dogue allemand

Niveau éducation, c’est un chien qui est plutôt docile, qui est plutôt cool. Il est capable de bien s’entendre avec ses congénères, dès le moment où vous faites bien le job au départ. Il ne présente pas beaucoup de difficultés. Par contre vu sa grande taille et le poids qu’il va faire, la première chose que vous allez lui apprendre quand vous allez récupérer le dogue allemand c’est la marche en laisse. Parce qu’après, quand vous l’appelez à 12 mois, la bête elle fait 50 ou 60 kg.

Ce n’est pas la peine de venir pleurnicher. Et à 15 mois, s’il en fait 70 on va s’amuser. Pour la marche en laisse un deuxième point très important : le dogue allemand s’éduque parfaitement. En revanche, il faut réussir à l’amuser à lui trouver des stimulations qui vont le motiver un petit peu. N’attendez pas de votre dogue allemand une obéissance au centimètre. En revanche, imposez-lui quand même une éducation claire et stable afin de pouvoir l’amener partout avec vous.

Il y a beaucoup trop de chiens qui ne sont jamais détachés sous prétexte qu’ils sont trop gros. Ce n’est pas une question de poids, ce n’est pas une question de race, c’est simplement une question d’éducation. Quand on a un dogue allemand qui est bien dans sa tête, qui est capable de se stabiliser, de se coucher, qui a appris qu’on ne bougeait pas, qui a appris à marcher en laisse et qui a appris le rappel, il ne présente pas plus de difficultés qu’un autre chien.

Et son régime alimentaire ?

Niveau alimentation, attention, il va vous coûter un billet le garçon. Grosso modo 150 à 160 euros par mois en moyenne. Après, ça dépend de ce que vous lui donnez. Si vous lui donnez de la merde ça coûtera moins cher. Mais attention, l’alimentation est extrêmement importante en termes de qualité surtout pour ce chien-là qui a une croissance compliquée. L’espérance de vie est entre 6 et 9 ans, mais c’est vrai que c’est relativement court. C’est proportionnel à leur taille. Maintenant, on va aller voir Patrick, un passionné de la race.

L’interview de Patrick

Esprit dog : Première question, pourquoi un dogue allemand ?

Patrick : Chez nous, c’est tout simplement le rêve de madame, c’était son fantasme depuis qu’elle était toute petite. Après, je n’ai pas dit non.

Esprit dog : Ta première réaction, c’était quoi ?

Patrick : Tout de suite, c’est : ah quand même c’est grand ! Je me suis rendu compte que finalement c’était peut-être grand. Mais c’est très calme.

Esprit dog : Est-ce que le côté conflictuel avec les congénères par exemple, qui peut ressortir des fiches de race, t’a effrayé ?

Patrick : Je me suis dit que c’était un chien qui allait facilement pouvoir se sociabiliser du moment où tout petit, il allait rencontrer d’autres chiens. Elle se comporte très bien avec tout le monde.

Esprit dog : Si tu devais lui trouver trois qualités, ce serait quoi ?

Patrick : Son côté affectif, elle est très affectueuse avec nous, avec ses maîtres. Son calme et sa taille. J’aime les grands chiens.

Esprit dog : Alors justement sa taille quand tu te trimballes dans le quartier avec elle, ça se passe comment ?

Patrick : Il y a toutes sortes de réactions. Il y a ceux qui nous demandent s’ils peuvent la caresser. Si elle est gentille. Il y a ceux qui changent de trottoir. Après en forêt on croise aussi des gens qui font leur jogging, les vélos. Donc en général moi je la rappelle, je la garde à côté de moi, pour que l’on puisse croiser le cycliste ou le joggeur sans aucun problème.

Esprit dog : Avec les autres chiens comment ça se passe ?

Patrick : Elle est géniale, elle est très joueuse. Elle a tendance à refuser le conflit. C’est-à-dire que s’il y a un chien à problème en face d’elle, elle va plutôt fuir que de répondre.

Esprit dog : Les mâles sont souvent un petit peu plus dur. La marche en laisse, tu t’en sors bien ?

Patrick : Plus elle vieillit, plus elle s’assagit, mais il est vrai que jeune, il a fallu faire de la marche quand même et on a bossé et maintenant ça va !

Esprit dog : Niveau santé sur ton dogue ?

Patrick : C’est toujours cette peur, cette crainte du retournement d’estomac comme tu le disais. C’est effectivement éviter ce gonflement de l’estomac avant qu’il se retourne. Donc Naya, c’est simple, elle ne mange jamais avant la promenade, c’est toujours après. Quand on revient, retour au calme, on refroidit un peu et après elle peut manger tranquillement.

Esprit dog : Tu fragmentes son alimentation, tu lui donnes en deux fois, c’est ça ?

Patrick : Oui, c’est ça 425 grammes le matin et le soir.

Esprit dog : En réduisant le bol alimentaire, forcément vous facilitez un petit peu les choses.

Patrick : On surveille surtout son poids, parce qu’il ne faut surtout pas qu’elle soit en excès au niveau des articulations. Ce serait une catastrophe.

Esprit dog : Elle pèse combien aujourd’hui ?

Patrick : Aujourd’hui, elle fait 65 kg.

Esprit dog : Et au garrot, elle mesure ?

Patrick : Au garrot, elle fait 83 centimètres.

Esprit dog : Donc on est vraiment sur le haut du panier quand même pour une femelle.

Patrick : Pour une femelle, elle est dans les normes des mâles.

Esprit dog : Si tu devais conseiller le dogue allemand un type de personnes ce serait qui ?

Patrick : Moi je dirais à quelqu’un qui est capable de prendre le lead sur le chien parce qu’il va falloir beaucoup travailler. À la fois quelqu’un qui est très présent avec son chien. Mon épouse l’emmène avec elle à son magasin le matin et la dépose vers 13 heures à la maison. Moi je suis de retour en général vers 16 h ou 16 h 30. Donc elle ne passe que quelques heures toute seule.

Esprit dog : Est-ce que tu penses que des personnes âgées peuvent avoir un dogue allemand ?

Patrick : Pas forcément. Le temps d’apprendre la marche en laisse et de la maîtriser avec le chien, on a quand même des épreuves physiques à passer. Il va falloir réussir à la retenir si jamais elle veut traverser sous une voiture. Je pense qu’une personne âgée qui physiquement n’arriverait pas le retenir ira à la catastrophe dans le temps de cet apprentissage. Après, c’est tout à fait possible.

Esprit dog : Chez toi, il y a d’autres animaux ?

Patrick : Alors nous avons cinq chats, ils vivent tous ensemble sans aucun problème. Les chats viennent lui faire des câlins, quand ils reviennent elle va vérifier qu’ils vont bien.

Esprit dog : Si je ne dis pas de bêtises, d’après mes informations vous êtes aussi une famille d’accueil ?

Patrick : On est aussi une famille d’accueil pour un refuge de chats. Et donc on à peu près entre avec trois et six chats en permanence en plus de nos chats.

Esprit dog : Sur l’année, il y a combien de chats différents qui passent chez toi ?

Patrick : En moyenne, on a une vingtaine de chatons qui passent entre nos mains.

Esprit dog : Aucun souci pour Naya à chaque fois ?

Patrick : Aucun souci, et en plus on en profite pour qu’ils soient « OK chien » ce qui aide les adoptants quand ils ont un chien à pouvoir adopter un chat son problème.

Esprit dog : Ce qui était important de dire aux gens ce serait quand même quand vous prenez un chien, surtout un grand chien n’ayez pas d’à priori. N’imaginez pas le pire. Fonctionnez intelligemment, mais fonctionnez sans mettre trop de restrictions qui nuiraient en fait à son développement cérébral.

Patrick : Tout à fait d’accord !

Esprit dog : Écoute, merci beaucoup pour aujourd’hui. Ça a été un plaisir.

Patrick : Tu nous as beaucoup aidés, bien conseillé. On a du bonheur à la maison qu’on partage avec Naya et comme ça se passe bien, c’est merveilleux.

Esprit dog : C’est cool ! Merci beaucoup en tout cas.

Le Dogue allemand